Publicité
Publicité

Ryanair profite du coronavirus pour négocier avec les aéroports

L’occasion faisant le larron, la compagnie demande aux aéroports des conditions (encore) plus favorables. Faute de quoi, elle avisera. Chantage?