Publicité
Publicité
leading story

Sept bières sur dix listent leurs ingrédients en Europe

Le secteur brassicole échappe jusqu’ici, comme celui des alcools en général, à l’obligation faite en Europe aux fabricants de boissons de publier la liste des ingrédients et l’information nutritionnelle sur leurs produits. Un régime d’exception à la réglementation sur l’information alimentaire que la Commission européenne ne trouve plus justifié, ainsi qu’elle l’a souligné dans le rapport qu’elle a publié en 2015 sur l’étiquetage des alcools. Depuis, les choses ont évolué. En mars 2015, The Brewers of Europe, la fédération des brasseurs du Vieux Continent, s’est engagée volontairement à donner ces informations aux consommateurs de la même façon que le font les producteurs de boissons non alcoolisées. Et en mars 2017, la Commission a enjoint l’ensemble des producteurs de boissons alcoolisées à faire eux-mêmes une proposition, d’ici mars 2018, qui répondrait aux attentes des consommateurs.