Publicité
Publicité
leading story

stéréotypes La lutte sur le terrain de la pub

Plus gros annonceur publicitaire au monde, Procter & Gamble utilise la communication sur ses marques pour faire évoluer les mentalités et combattre les stéréotypes liés au genre. Quelques exemples… Dans la publicité pour les balais Swiffer, c’est un homme qui tient le manche. Message: la tâche n’est pas réservée à la femme. Même topo dans les pubs pour les langes Pampers Baby-Dry Pants: c’est un célèbre judoka français qui s’y colle. Plus fort: en Inde, le groupe a diffusé une campagne pour sa poudre à lessiver Ariel sur le thème "Ariel share the load": on y voit un grand-père prendre conscience qu’il est injuste que sa bru se coltine tout le boulot des lessives à son retour du travail. Le spot a fait de l’effet: quelque deux millions d’hommes ont signé une pétition pour manifester leur engagement à changer de comportement. Quant à la campagne pour les produits d’hygiène féminine Always, elle vise à retourner l’expression "comme une fille" pour dénoncer le préjugé et aider les adolescentes à (re)prendre confiance en elle à un stade délicat de leur vie. Est-ce à dire que P&G ne diffusera plus jamais de spot sexiste? "On fera encore des erreurs, mais oui, on s’y engage", répond Caroline Thomaes. M.Lw.