leading story

Telenet dit "niet" à Lucerne qui menace d’aller en justice

Un plan pour une gestion prévisible et stable du dividende à long terme et une enquête indépendante sur de possibles conflits d’intérêt chez les administrateurs de Telenet, deux points à aborder absolument, pour le fonds spéculatif activiste Lucerne Capital, lors de l’assemblée générale spéciale du 26 septembre. L’opérateur a répondu mercredi qu’il n’allait pas répondre à ces demandes. Et pour cause, il dit n’avoir reçu aucun document attestant que Lucerne détient bien 3% du capital, quand l’AG n’est pas compétente pour se prononcer sur ces points.