Publicité
Publicité
leading story

Toyota n'a pas besoin du scandale VW pour redevenir n° 1

Le constructeur japonais vient de reprendre sa place de numéro un mondial de l’automobile, aux dépens de Volkswagen. Le scandale du logiciel fraudeur n’y est quasiment pour rien.