leading story

Un des derniers pignonistes du pays avait signé des murs Campari

On les appelait "publicités murales", "murs réclames" ou "affiches peintes": ils ont habillé les villes et les grands axes routiers de la fin du XIXe siècle aux années 1960. Les quelques exemplaires qui restent visibles de nos jours témoignent de ce passé industriel disparu. Coup d’œil sur une sélection de ces "murs qui continuent à parler" glanée dans les rues de Bruxelles. Aujourd’hui: Campari.