Un portrait-robot du saboteur de Doel 4

Le portrait-robot d’un suspect du sabotage mené en août 2014 à la centrale nucléaire de Doel 4 devait être diffusé ce mardi soir par la police fédérale, confirmait ce mardi en fin de journée le porte-parole du parquet fédéral. Ce dernier précise que deux autres tentatives ont eu lieu dans les semaines précédant le sabotage qui a causé la mise à l’arrêt du réacteur durant quatre mois et demi. Aucun suspect n’a pu être interpellé. Un inconnu aurait toutefois été vu dans la centrale. C’est son portrait-robot qui a été réalisé.