leading story

Xbox One: Microsoft fait marche arrière et entretient la confusion

Le gros coup de pression du public et l’opération séduction de Sony ont suffi à faire plier le géant: Microsoft a fait marche arrière sur les caractéristiques les plus polémiques de sa prochaine console, la Xbox One. Le groupe américain avait en effet annoncé que les joueurs devraient être connectés à internet au moins une fois par jour pour s’identifier et pouvoir utiliser leur console. Plus énervant encore pour les gamers, la firme de Redmond annonçait que le marché des jeux d’occasion serait soumis à des taxes définies par les éditeurs de jeux. Selon Don Mattrick, qui dirige la direction Interactive Entertainment de Microsoft, ce sont les "commentaires sincères" (sic!) des fans qui ont conduit le groupe de Redmond à changer d’avis. "Vous nous avez dit à quel point vous aimiez la flexibilité que permettaient aujourd’hui les jeux disponibles sur disque. La possibilité de prêter, partager et revendre ces jeux à votre guise est incroyablement importante à vos yeux", de même que "la liberté de pouvoir jouer sans être connecté à internet, aussi longtemps que vous le voulez et où que vous soyez", a-t-il expliqué dans un billet de blog. Une décision qui rassure le public et permettra à l’Américain de rattraper une partie de son retard sur Sony en termes de popularité. Le Japonais avait en effet pris plaisir à annoncer qu’aucune limitation particulière ne toucherait sa Playstation 4, qui sera par ailleurs vendue moins chère que la Xbox.