leading story

La police achète de faux casques et gilets pare-balles chinois

Le ministère russe de l’Intérieur a indiqué mercredi avoir rompu un contrat de plus de 500 millions de roubles (12,5 millions d’euros) avec une société russe qui a tenté de lui livrer de faux gilets pare-balles et casques fabriqués en Chine. Les casques étaient en réalité destinés à être utilisés par des ouvriers dans l’industrie sidérurgique et leur documentation avait été falsifiée.