leading story

40%! C'est le return engrangé par la dette belge à 30 ans en 2014

Parce que les taux étaient tombés sous zéro sur les échéances courtes, les investisseurs se sont reportés sur la dette à plus long terme. Cela explique, pour une bonne part, les fabuleuses performances réalisées par les obligations émises par les États à 10 ans. Et plus.