leading story

Consolidation et digestion

Bourses étrangères | Les investisseurs ont une nouvelle fois digéré quelques résultats d’entreprises ce jeudi. Ils en ont également profité pour prendre leurs bénéfices, une semaine après la réunion de la BCE.

Les principaux indices actions ont globalement clôturé dans le rouge ce jeudi, essuyant des prises de bénéfices après cinq séances de hausse consécutives.

"La consolidation vient du fait que nous sommes sur des plus hauts, après de belles séances", explique Ludovic Dufour, gérant allocataire d’actifs chez Mandarine Gestion. "Il y a eu des éléments positifs, dont la BCE qui a gardé beaucoup d’options, ce qui a favorisé le marché. Mais maintenant, tout cela est un peu digéré."

Le CAC 40 a reculé de 0,07% et le DAX allemand de 0,18%. Le Footsie britannique a, de son côté, progressé de 0,90%. L’augmentation modeste du taux directeur de la Banque d’Angleterre (BoE) a entraîné un fort repli de la livre sterling.

Le titre Hugo Boss a grimpé de 1,64% à Francfort. La marque allemande de prêt-à-porter a relevé en partie ses objectifs annuels, suite à un bilan encourageant au troisième trimestre. Son chiffre d’affaires a augmenté de 3% hors effets de changes, à 711 millions d’euros, tiré par l’Europe et l’Asie ainsi que les ventes dans les magasins propres. La firme de Metzingen table désormais sur une progression de son chiffre d’affaires annuel pouvant aller jusqu’à 5%.

De son côté, Credit Suisse a pris 4,48% à la Bourse de Zurich après la publication de ses résultats trimestriels. La banque helvétique a dévoilé une hausse quasiment multipliée par six de son bénéfice net sur un an, à 244 millions de francs suisses. Il s’agit de sa troisième hausse trimestrielle d’affilée, une première depuis que son directeur général Tidjane Thiam en a pris la tête en juillet 2015. "Ces résultats confirment le redressement du groupe", ont commenté les analystes de KBW. Ils pointent d’ailleurs les gains de parts de marché de la banque dans des régions clés et les progrès dans sa restructuration.

La société Hellofresh a effectué ses premiers pas – timides – à la Bourse de Francfort. Entrée à 10,25 euros l’action, le livreur allemand de boîtes comprenant des ingrédients de recettes de cuisine a pu lever jusqu’à 318 millions d’euros. Le titre a clôturé sur une hausse de 0,96% à 10,50 euros.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés