chronique financière

Dommage, ces sorties de la Bourse. Trois fois dommage.

Si l’on comprend bien Eric Domb et Marc du Bois, la Bourse ne serait plus que le temple du court terme. Les investisseurs seraient incapables d’exprimer des vues à plus long terme. Or, il doit quand même rester en Belgique des "bons pères de famille" qui désirent investir dans des sociétés dont ils cernent parfaitement l’activité.