En attendant Godot inspire les marchés

Godot, c’est la hausse des taux d’intérêt. On croit l’apercevoir à l’horizon et puis elle se dérobe. Tout profit pour les marchés boursiers.