Publicité
Publicité
leading story

En marge | Le retour des zombies

Le nombre de sociétés zombies est à la hausse en Europe, constate la firme Bank of America Merrill Lynch. Ces zombies sont des morts-vivants, des sociétés endettées et non rentables qui ne doivent leur survie qu’aux taux d’intérêt faibles. Plus précisément, ce sont des entreprises qui ne peuvent pas couvrir leurs charges financières grâce à leurs revenus courants. Elles sont les plus vulnérables en cas de remontée des taux, mais aussi en cas de guerre commerciale et d’incertitudes politiques croissantes.