leading story

L’étrange univers des taux négatifs

Nouveau record battu. Selon des chiffres de l’agence Bloomberg, l’univers des obligations globales qui affichent un rendement négatif a atteint un plus haut de 12.500 milliards de dollars après les déclarations de Mario Draghi sur de possibles baisses de taux de la BCE et surtout une éventuelle reprise des achats de titres (assouplissement quantitatif ou QE). Les taux français à 10 ans sont notamment tombés sous zéro en milieu de semaine.