leading story

L'Europe revient en vogue parmi les gérants de fonds mondiaux

Les craintes concernant les choix de politique économique de Donald Trump et le risque qu’il adopte de mauvaises décisions sur le plan politique ont sensiblement progressé parmi gestionnaires de fonds. C’est ce qui ressort de l’enquête mensuelle réalisée ce mois-ci auprès de 215 d’entre eux dans le monde par Bank of America – Merryll Lynch, entre les 6 et 12 janvier. Du coup, la part dévolue aux liquidités dans leurs fonds a gonflé de 4,8% à 5,1% d’un mois à l’autre. Soit à un niveau supérieur à la moyenne des dix dernières années de 4,5%.