leading story

"La pression baissière reste forte sur les taux"

Nicolas Forest, responsable taux chez Candriam, pense lui aussi que les taux vont rester bas pendant longtemps. À court terme, ils pourraient encore baisser davantage, à cause de la Banque centrale européenne. "Même si Mario Draghi (le président de la BCE) n’a rien annoncé officiellement, il a laissé entendre que la BCE pourrait baisser son taux de dépôt et augmenter la taille et la durée du plan de rachats d’actifs, relève-t-il. Dans ces conditions, les taux pourraient encore baisser. Un taux de dépôt à -0,20% ou -0,50% décourage la détention de cash et pousse les investisseurs vers les obligations d’État. Cet élément joue en plein sur les taux, la pression baissière reste forte."