leading story

La semaine prochaine

Les principales banques centrales vont tenir les marchés en haleine. Dès lundi, la Banque centrale européenne va ouvrir le bal. Elle démarre son forum annuel à Sintra. Mario Draghi, son président, tiendra plusieurs discours durant cet événement, qui se terminera mercredi. Le contexte est particulier car l’institution monétaire vient juste de prolonger le délai d’une remontée des taux d’intérêt à 2020, et a même évoqué une baisse des taux d’intérêt éventuelle. Mais l’attention des investisseurs se portera surtout sur la Réserve fédérale américaine, qui tient sa réunion de comité politique monétaire à partir de mardi. Mercredi, elle communiquera sa décision sur ses taux d’intérêt. Ces dernières semaines, plusieurs indicateurs semblent décrire un ralentissement de l’économie américaine qui pourrait justifier une baisse de taux afin de soutenir l’activité, le tout sous la pression continue du président américain Donald Trump qui tonne son mécontentement vis-à-vis d’une politique monétaire de la Fed jugée trop restrictive. Mais les analystes excluent une baisse des taux ce mois-ci. Jeudi, la Banque centrale du Japon annoncera à son tour sa décision sur ses taux d’intérêt. Aucun changement n’est attendu. La Banque d’Angleterre publiera elle aussi le même jour son communiqué de politique monétaire, alors que le Royaume-Uni se trouve toujours dans une incertitude face au Brexit. Du côté des sociétés, les investisseurs se préparent à l’introduction en Bourse de New York du service de messagerie Slack, jeudi. La valorisation de la société à l’issue de cette opération devrait atteindre entre 16 et 17 milliards de dollars selon les attentes du marché. La société ne procède toutefois pas à une levée de capitaux classiques, puisqu’elle n’émet pas de nouveaux titres. Elle place ses actions existantes sur le marché, comme Spotify l’avait fait en janvier 2018.