Publicité
Publicité
leading story

Le Royaume-Uni s’oppose à l’ESMA

Le Royaume-Uni saisira la Cour européenne de Justice ce mardi pour contester les pouvoirs accordés au régulateur européen, l’ESMA, en matière d’interdiction de "short selling", les ventes à découvert. Les "short sellers" cherchent à tirer profit de la baisse des marchés en vendant des actifs empruntés. Selon le Royaume-Uni, le régulateur européen ne peut intervenir que si les crises ont des "implications transfrontalières" et si les régulateurs nationaux n’ont pas la volonté ou la capacité d’y faire face.