leading story

Le taux Eonia négatif, une première

Le taux au jour le jour au sein de la zone euro est passé en territoire négatif, selon des données publiées vendredi. L’Eonia calculé sur la base des transactions au jour le jour de prêts non garantis réalisés jeudi par un panel de grandes banques est ressorti à -0,004%, une situation inédite que les spécialistes du marché monétaire attribuent à des taux directeurs à des plus bas record au sein de la zone euro et à l’abondance des liquidités. Pour les spécialistes du marché monétaire, le passage de l’Eonia en territoire négatif montre que certaines banques dans des pays comme l’Allemagne ou les Pays-Bas sont à court d’alternatives pour leurs excédents de liquidités au jour le jour, qu’elles ne peuvent conserver en raison de règles internes et de dispositions réglementaires. Les alternatives pour la gestion de la liquidité au jour le jour — comme la facilité de dépôt à la BCE ou les prêts garantis — sont encore plus coûteuses et l’achat de titres à court terme très sûrs et liquides n’est pas plus rémunératoire avec des rendements négatifs sur les titres d’État allemands allant jusqu’à 4 ans. Un Eonia négatif illustre aussi le fait que les grandes banques les plus solides de la zone euro préfèrent perdre un peu d’argent que de prêter leurs excédents à des établissements jugés moins sûrs comme de nombreuses banques des pays périphériques qui continuent d’être exclues du marché interbancaire et dépendent de la BCE pour leur refinancement. Reuters