Publicité
Publicité
leading story

Le taux négatif inquiète les banques

La Fédération européenne des banques (EBF) a jugé vendredi "avant tout symbolique" la décision de la Banque centrale européenne de faire passer un de ses taux directeurs en territoire négatif, mais a mis en garde contre ses effets négatifs, dans un communiqué. La BCE a annoncé jeudi une baisse de ses principaux taux directeurs, et a même porté l'un d'entre eux, le taux de dépôt, en territoire négatif, à -0,10%, ce qu'aucune grande banque centrale n'avait expérimenté jusqu'ici. "Le taux d'intérêt négatif, même s'il est historique, est avant tout symbolique", a commenté un des dirigeants de l'organisation, Robert Priester, jugeant "que l'impact que cela aura réellement n'est pas clair". Mais "en tant que banques, nous ne partageons pas l'enthousiasme pour les taux d'intérêt négatifs, a-t-il ajouté. On pourrait dire que cela punit les banques qui stockent leur argent à la BCE". Et "il est prouvé que les taux négatifs affectent la rentabilité du secteur bancaire", selon lui. Le taux négatif vise à faire payer les banques pour stocker leurs liquidités auprès de la BCE pendant 24 heures, un moyen de les inciter à prêter aux entreprises et aux ménages. Mais la fédération doute de l’effet positif de cette mesure sur le crédit.