leading story

Le Trésor belge pourra bientôt émettre des obligations indexées

L’État belge pourra désormais refinancer sa dette publique par le biais d’obligations liées à l’indice des prix à la consommation. C’est ce que permet un arrêté royal publié le 9 août 2013 au Moniteur belge, qui détermine la manière de calculer les intérêts et le précompte mobilier de ce type d’obligation. Cette modification réglementaire permet de lever le dernier obstacle pour une future émission d’une obligation indexée par l’Agence de la dette. Selon cette dernière, il existe une demande pour ce type d’instrument financier parmi les investisseurs institutionnels. Des assureurs et des fonds de pension se montrent intéressés. Des hedge funds et des fonds de placement sont également demandeurs. L’Agence de la dette pourrait procéder à une émission de ce nouvel instrument encore cette année. À terme, elle pourrait aussi en proposer aux particuliers. Mais plusieurs modalités doivent encore être précisées. Il faut notamment déterminer si l’indexation portera sur la valeur de l’obligation ou uniquement sur ses intérêts, et si l’indice des prix de référence sera belge ou européen. Jusqu’à présent, dans la zone euro, seules l’Allemagne, la France et l’Italie proposaient des titres liés à l’inflation. Ces obligations présentent l’avantage de mettre l’investisseur à l’abri d’une remontée future de l’inflation.