leading story

Légère détente des taux dans la zone euro

"n’allait pas de soi", a estimé auprès de l’AFP Eric Bourguignon, directeur général délégué de Swiss Life Asset Management France. "Il y a eu des chiffres économiques très bons, notamment aux États-Unis, la remontée des taux au Royaume-Uni, la nomination prochaine d’un président de la Fed, Jerome Powell, qui poursuivra l’œuvre de Janet Yellen, donc nous allons vers une logique de remontée des taux cette année" et l’an prochain, a-t-il expliqué. Mais les marchés ont bien compris que "ce processus de normalisation des politiques monétaires, où qu’il se produise, sera d’une extrême lenteur, que ce soit en matière de hausse des taux d’intérêt ou de réduction du programme de rachat d’actifs de la BCE", a complété M. Bourguignon. À 18h, le taux d’emprunt à dix ans de l’Allemagne a fini en petite baisse, à 0,364% contre 0,372% jeudi. Le taux belge à dix ans a quant à lui clôturé à 0,60%, contre 0,61% la veille. Celui de la France a suivi la même trajectoire, terminant à 0,753% contre 0,759% jeudi, tout comme celui de l’Espagne, à 1,474% contre 1,483%.