leading story

Les attentes à l'égard de la BCE sont limitées

Le marché de la dette en zone euro a connu une petite tension mercredi, les investisseurs restant néanmoins mesurés avant une réunion de la Banque centrale européenne (BCE) dont ils n’attendent pas de nouvelles mesures. "Le marché obligataire n’attend pas grand-chose de la BCE demain et en tout cas pas de nouvelles décisions", a estimé Patrick Jacq, un stratégiste obligataire de BNP Paribas. Après les grandes annonces de la précédente session, où le prolongement des rachats massifs de la BCE au-delà de mars, au rythme de 60 milliards d’euros par mois et jusqu’à la fin 2017 avait été acté, les expectatives sont en effet limitées.