leading story

Les banques italiennes continuent à chuter à la Bourse de Milan

Les investisseurs craignent de voir les banques italiennes être contraintes de passer de nouvelles provisions après que la Banque centrale européenne (BCE) a demandé dimanche des informations complémentaires à certaines banques en Europe, dont Monte Paschi, sur leurs créances douteuses.

Les banques italiennes ont perdu environ 20% de leur valeur en Bourse depuis le début de l’année dans un contexte d’inquiétude croissance sur les 200 milliards d’euros de créances qui ne seront vraisemblablement jamais remboursées. La proportion de ces créances douteuses sur la totalité des créances détenues par les banques est de 17,5% en Italie, alors qu’elle n’est que de 2% en Allemagne, de 4% en France et de 7% en Espagne, selon des données de Royal Bank of Scotland.

Monte dei Paschi, la troisième banque italienne, est particulièrement affectée: l’action a perdu 15% lundi, 14,4% mardi et encore 22,20% mercredi après été plusieurs fois réservée à la baisse depuis l’ouverture.

La banque, dont le montant de créances douteuses représente environ 22% de ses prêts, a perdu près de 55% en Bourse depuis le début de l’année, de crainte que sa montagne de prêts non performants l’empêchent de trouver un partenaire de fusion.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés