Les États-Unis font travailler la Banque centrale européenne

La relance économique américaine provoque une hausse des taux US, un phénomène qui se répercute sur les taux européens. Or, la BCE doit éviter cette tension.