leading story

Les obligations au bord du krach, dit le FMI

Les investisseurs risquent de très grosses pertes en cas de hausse des taux d’intérêt car leurs portefeuilles obligataires comprennent des échéances exceptionnellement lointaines, ce qui les rend très risqués car très sensibles aux taux, indique le Fonds Monétaire International (FMI). L’institution dirigée par Christine Lagarde (photo) a examiné les conséquences d’un durcissement de la politique monétaire de la Fed, qui devrait se produire à un moment ou un autre. Les investisseurs se sont précipités sur les obligations à long terme car elles étaient plus rentables. Une hausse de 100 points de base des taux (1%) ferait baisser de 2.300 milliards de dollars la valeur des obligations (41.500 milliards aujourd’hui).