Publicité
Publicité
leading story

Les taux stables avant le rapport de la Fed

Les taux d’emprunt des principaux pays de la zone euro ont peu évolué mercredi sur le marché obligataire, à l’approche de la publication du compte-rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed), qui était attendu en soirée après la clôture des marchés européens. "Alors que le marché continue à digérer les faibles chiffres du rapport sur l’emploi de mars, la question centrale à l’esprit des investisseurs est de savoir si les indicateurs à venir vont s’améliorer avec la météo" aux États-Unis, analysent les stratégistes de Société générale-CIB. La Fed s’appuie en effet largement sur les indicateurs économiques, et notamment l’emploi, pour piloter sa politique monétaire. Dans ce contexte, les rendements ont évolué dans des marges réduites, tant pour les pays jugés plus solides que ceux du sud de la zone euro. À 18h, le taux de l’Allemagne s’est inscrit à 0,163% contre 0,186% mardi à la clôture du marché secondaire, où s’échange la dette déjà émise. Le taux de la France a fini pour sa part à 0,445% contre 0,467%. Le taux à 10 ans de l’Espagne s’est légèrement tendu à 1,196% contre 1,179% mardi. Le rendement de même échéance de l’Italie a fini à 1,248% contre 1,241%. De son côté, le taux à 10 ans de la Grèce a progressé à 11,542% contre 11,508%. Le Premier ministre grec Alexis Tsipras rencontrait mercredi Vladimir Poutine. Hors zone euro, le taux britannique s’est replié à 1,579% contre 1,583%. Aux États-Unis, le taux à 10 ans montait à 1,917% contre 1,885% la veille.