chronique financière

Mario Draghi qui grimace, les patrons de Twitter qui sourient

Les deux images très contrastées d’une semaine chahutée. Le petit oiseau qui "tweete" a surpris, Super Mario aussi… Et si la vraie raison de la baisse des taux de la BCE était la volonté de casser la spirale haussière de l’euro. Un avertissement aux Américains.