leading story

Net recul des cours du pétrole brut

Les stocks de pétrole brut ont de nouveau battu un record la semaine dernière aux Etats-Unis en progressant bien plus que prévu, selon des chiffres publiés mercredi par le département américain de l’Energie (DoE). Lors de la semaine achevée le 18 mars, les réserves commerciales de brut ont augmenté de 9,4 millions de barils pour atteindre 532,5 millions de barils, alors que les experts interrogés par l’agence Bloomberg tablaient sur une progression de seulement 2,525 millions de barils. Les réserves commerciales américaines de brut restent à un niveau sans précédent depuis le début des statistiques du DoE, en 1982. La production américaine, très surveillée par les analystes, a encore baissé en reculant de 30.000 barils par jour, mais reste au-dessus du seuil psychologique des 9 millions de barils par jour (mb/j), à 9,038 mb/j. Également suivies de près, les réserves du terminal pétrolier de Cushing (Oklahoma, sud), qui servent de référence au pétrole échangé à New York et sont proches de leur capacité maximum, ont baissé de 1,3 million de barils à 66,2 millions de barils. Du côté de la demande, sur les quatre dernières semaines, les États-Unis ont consommé en moyenne 19,4 mb/j de produits pétroliers, soit 1,6% de plus que l’année précédente à la même époque.