leading story

Net repli de l'euro à cause de l'inflation US

Alors qu’il se traitait à 1,1350 dollar en matinée, l’euro a subitement chuté vers 1,12 dollar jeudi après-midi. Les chiffres de l’inflation aux Etats-Unis et les propos d’un membre du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale, James Bullard, semblent avoir retenu l’attention des cambistes. Dans une interview accordée à la chaîne de télévision CNBC, le patron de la Fed de Saint-Louis a estimé que le QE (quantitative easing, soit le programme étendu d’achats d’actifs) de la Banque centrale européenne devrait affaiblir l’euro. Après ces déclarations, la monnaie unique a reculé face à l’ensemble des grandes devises mondiales. Le repli était toutefois plus marqué face au dollar parce que James Bullard a ajouté que la Fed devrait abandonner sa promesse de se montrer "patiente" dans la normalisation de sa politique monétaire, une expression qui a jusqu’à présent retardé l’échéance d’une hausse de taux directeurs aux Etats-Unis. Mais le dollar a aussi bénéficié des chiffres de l’inflation de la première économie mondiale, publiés à 14h30, heure belge. Les prix à la consommation des Etats-Unis ont diminué plus que prévu en janvier (-0,7%) mais l’inflation sous-jacente, qui exclut les prix volatils des carburants et de la nourriture, a augmenté de 0,2%, davantage qu’anticipé. Cette évolution est favorable à une remontée des taux directeurs américains à la mi-2015.