leading story

"Nous ne voulons pas d'une guerre des devises"

Le Premier ministre chinois Li Keqiang a tenté de rassurer les investisseurs internationaux au Forum économique mondial à Dalian (nord de la Chine). Il a notamment justifié la soudaine dévaluation du yuan en août. "Nous ne voulons pas d’une guerre des devises", a-t-il précisé. Il a aussi défendu les interventions massives mais "adéquates" du gouvernement pour enrayer cet été la dégringolade des Bourses locales, même si cela contraste avec sa volonté d’accorder "un rôle crucial" au marché. Les marchés financiers mondiaux avaient violemment décroché courant août, saisis par un regain d’inquiétude sur la santé vacillante de l’économie chinoise et de doutes sur l’efficacité de la politique menée par Pékin.