leading story

Prudence sur le marché des obligations

Les taux d’emprunt des principaux pays de la zone euro ont peu bougé mercredi, les investisseurs prenant du recul dans un environnement toujours compliqué. Depuis lundi, "l’aversion pour le risque a un peu diminué", ont noté les stratégistes obligataires de BNP Paribas. Cette configuration favorise un peu plus les dettes des pays du sud de l’Europe, considérées comme plus risquées par les investisseurs.