leading story

Rosengren entrevoit une Fed plus "restrictive"

Les taux d’intérêt américains pourraient devoir augmenter plus longtemps qu’actuellement prévu si les perspectives économiques continuent de se renforcer, estime Eric Rosengren (photo), le président de l’antenne de Boston de la Réserve fédérale. Les taux d’intérêt pourraient non seulement devenir "restrictifs" mais la définition de ce niveau pourrait évoluer aussi, a-t-il dit dans une interview accordée à Reuters samedi après une conférence à Boston. "Il n’y a pas le feu mais il y a une pression haussière sur l’inflation et, compte tenu du fait que nous sommes déjà à 2%, avec un marché du travail tendu, on va arriver à une situation où on commencera à avoir de façon persistante une inflation au-dessus de notre objectif."