leading story

S & P dégrade à son tour la note du Japon

Le yen a peu réagi à la dégradation de la note souveraine du Japon par l’agence Standard and Poor’s (S & P). En fin de journée mercredi, le yen cédait 0,12% à 120,56 yens pour 1 dollar. S&P, juge que "la solidité financière du pays avait continué à se dégrader" malgré "les débuts prometteurs" de la stratégie de relance du gouvernement. L’archipel voit son appréciation rétrogradée de "AA-" à "A+", note assortie d’une perspective stable, ce qui signifie que S&P ne prévoit pas de la modifier dans les mois à venir. L’agence emboîte ainsi le pas aux agences Fitch et Moody’s qui ont également dégradé ces derniers mois la note de la dette à long terme du Japon, désormais loin de la prestigieuse note "AAA" perdue en 1998. S&P fait remarquer que le revenu par tête d’habitant est descendu à 36.000 dollars en 2014 après avoir été proche de 47.000 dollars en 2011. "En plus d’une forte dépréciation du taux de change du yen par rapport au dollar, cela reflète également la faiblesse de la croissance économique moyenne pendant cette période et une tendance persistante à une inflation faible".