leading story

Taux en baisse en zone euro après la BCE

Les taux d’intérêt des obligations souveraines des pays de la zone euro se sont nettement détendus jeudi, après l’annonce des décisions de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE). L’institut monétaire a surpris les marchés en annonçant une prolongation de son engagement à moyen terme sur le niveau de ses taux d’intérêt directeurs. La BCE, qui promettait auparavant de laisser ses taux inchangés au moins jusqu’à l’été, prévoit à présent de ne pas y toucher avant la fin de cette année. Cette annonce a immédiatement fait pression sur les taux sur le marché des obligations gouvernementales, qui sont très sensibles à la politique monétaire depuis la crise financière. La BCE a aussi revu ses prévisions de croissance et d’inflation à la baisse, ce qui a conduit les investisseurs à délaisser les actions et à trouver refuge dans la dette souveraine, ce qui a contribué à la détente des taux des obligations.