leading story

Tension due aux émissions de nouvelle dette

Les taux d’emprunt en zone euro ont continué à se tendre, le marché peinant à absorber les nombreuses émissions de dette, les investisseurs faisant par contre peu de cas de la réunion de la BCE (lire en page 28). "Les investisseurs n’attendaient pas de mesures, mais simplement le point de vue de la Banque centrale européenne sur la conjoncture", a souligné Patrick Jacq, un stratégiste obligataire de BNP Paribas. "Cette réunion est un non-événement", a-t-il estimé. Pour M. Jacq, "la tension sur le marché est surtout liée à un contexte moins favorable dans la deuxième partie du mois de janvier avec d’un côté des émissions souveraines importantes et de l’autre des achats de la BCE qui ralentissent, ce qui pousse les taux à la hausse".