leading story

Wall Street n'aime pas les incertitudes politiques

Les marchés américains étaient de retour d’un long week-end ce mardi. Devant la masse de déclarations politiques, signées principalement Donald Trump, les investisseurs ont opté pour la prudence et les indices à Wall Street se sont orientés à la baisse. Tiraillés par des valeurs bancaires sensibles au Brexit, le Dow Jones et le S&P500 ont tous les deux lâché 0,30% à 19.826,70 points et 2.267,86 points. Exemple avec Morgan Stanley. La banque a fait part de résultats solides pour 2016 avec une accélération de ses activités de courtage au quatrième trimestre, mais n'est pas parvenue à en tirer profit, cédant 3,79% à 42,15 dollars. Ses concurrentes ont reculé dans les mêmes proportions.