Publicité
Publicité
leading story

"Les fonds d'obligations purs sont rares"

"Nous gérons un fonds qui investit uniquement dans des obligations de qualité. Mais cela nous place au rang des raretés", reconnaît le gestionnaire de fonds britannique Stephen Snowden, de Kame Capital. Selon lui, de nombreux fonds obligataires investissent de temps à autre et de façon limitée en actions, pour augmenter la prestation du fonds. "Les gestionnaires doivent accepter que les obligations ne resteront pas éternellement populaires", assène-t-il.