Publicité
Publicité

Attaqué de toutes parts, Philippe De Backer se défend

Le ministre annonce passer en force dès lundi si les experts qui conseillent le gouvernement ne lui permettent toujours pas de lancer le dépistage généralisé dans les maisons de repos.