Publicité
Publicité
leading story

Bourse Inquiétudes des investisseurs

La nouvelle lubie du président américain Donald Trump est très mal passée auprès des investisseurs. Les valeurs automobiles ont été largement malmenées sur les marchés financiers. En Europe, ce compartiment a signé la plus forte baisse sectorielle de la séance, avec un repli de 1,84%. Peugeot a décroché de 1,11% à la Bourse de Paris, de même que Renault (-1,68%).