Publicité
Publicité
leading story

ce qu’ils en pensent

Cette proposition de transférer les provisions nucléaires à un fonds public mérite sans doute analyse, mais l’État a fait le choix d’un fonds interne, placé dans une société baptisée Synatom, qui fait l’objet d’un contrôle public par la Commission des provisions nucléaires (CPN). Le système actuel est bon, il fonctionne. Les contrats de prêts sont contrôlés par la CPN, et permettront de rapatrier l’argent quand on en aura besoin. La CPN nous challenge aussi sur les cessions réalisées par Electrabel. Il est vrai que comme Synatom n’est pas une société cotée, elle n’est pas astreinte à diffuser le même niveau d’informations que d’autres entreprises, mais cela ne signifie pas que nous ne donnons pas l’information à la CPN.