leading story

Des investisseurs surpris mais pas perturbés par ce regain de tensions

Les marchés financiers ont également réagi à l’opération américaine en Syrie, même si les indices ont terminé sur une note stable. Les investisseurs se sont surtout focalisés vendredi sur la rencontre entre Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping, ainsi que le rapport mensuel sur l’emploi aux États-Unis. "Inéluctablement, le tir des missiles américains sur une base syrienne a eu un effet sur les marchés financiers avec une hausse de l’or et du prix du baril. Mais cet effet s’est vite dissipé car cette intervention semble être une réponse unique à l’attaque monstrueuse à l’arme chimique et ne signifie nullement une entrée en guerre des Etats-Unis", a commenté sur son blog Bernard Keppenne, économiste en chef de CBC Banque.