leading story

Flandre | Le cordon sanitaire toujours en question

Les consultations ont démarré pour la formation du prochain gouvernement flamand. À la manœuvre, Bart De Wever, président de la N-VA, sortie première de l’élection régionale au Nord avec près de 25% des voix. "On ne va pas utiliser le résultat des élections pour scinder le pays, a directement indiqué Peter Mertens, président du PVDA (PTB), avant son entrevue avec le formateur. L’électeur n’a donné aucun signal en ce sens. Nous ne négocierons donc aucun accord de gouvernement en échange de pareille scission." Le PTB et ses quatre sièges sur 124 au Parlement flamand n’a de toute façon que peu de chances d’être associé au pouvoir flamand. Il se refuse à ce que ces négociations régionales soient liées à la formation du gouvernement fédéral. "Le formateur a dit que les formations flamande et fédérale sont couplées. Pour nous, ce n’est pas le cas", a-t-il balancé. Bart De Wever avait prévu un petit cadeau à chacun de ses interlocuteurs; Peter Mertens a pour sa part reçu une sauce piquante étiquetée "Karl Marx".