Publicité
Publicité
leading story

Jacqueline Galant: "Il reste des centaines de millions à économiser à la SNCB"

"Je suis votre alliée." C’est par ces mots que la ministre de la Mobilité, Jacqueline Galant (MR), répond à la colère des syndicats de cheminots qui s’apprêtent à lancer une série de grèves tous les samedis en réponse au plan de réformes préparé par le gouvernement. "Les syndicats doivent se rendre compte que des réformes sont nécessaires pour préserver le rail ainsi que des dizaines de milliers d’emplois de la faillite. Je ne veux pas être la ministre qui en fin de mandat devra constater le décès de la SNCB. Beaucoup de membres du personnel sont d’ailleurs contents qu’un vent de réforme souffle enfin. Parmi la jeune génération, on trouve beaucoup de gens qui ont travaillé dans le secteur privé et ont vécu l’expérience d’une faillite. Ils comprennent qu’un changement s’impose. Le problème, c’est l’ancienne génération qui est restée bloquée dans la vieille culture syndicale conservatrice."