leading story

L'état rembourse 24 applis santé, un premier pas

Le gouvernement a donné son feu vert au remboursement des applications santé et appareils mobiles permettant de suivre ou de traiter les patients à distance. Dans une première phase, ce privilège sera réservé à 24 projets pilotes. à partir de 2018, le remboursement sera progressivement élargi, nous a confirmé Maggie De Block (Open Vld). Pour assurer le remboursement des 24 projets pendant six mois, la ministre de la Santé a dégagé un budget de 3,5 millions d’euros. Les autorités souhaitent tirer les leçons de ces projets pilotes avant d’élargir les remboursements à partir de 2018. Dans l’intervalle, le gouvernement préparera un label de qualité et un cadre juridique sur la responsabilité, deux conditions indispensables pour obtenir un remboursement. Pour obtenir ce label de qualité, les prestataires de soins et les sociétés technologiques devront répondre à une série de critères. Les applications devront notamment s’appuyer sur des données scientifiques. Parallèlement, le gouvernement formulera une série d’exigences sur l’échange de données. Le transfert de données de l’appareil du patient vers le médecin ou l’hôpital devra se faire dans le respect de la vie privée. Les données devront de ce fait être adéquatement sécurisées. Les applis devront également être compatibles avec les systèmes IT existants.