Publicité
Publicité
leading story

L’État rembourse Proximus; Base et Mobistar attendront

Depuis cinq ans, les opérateurs télécoms réclament au SPF Finances le paiement de factures pour l’organisation d’écoutes téléphoniques ou la localisation de personnes. On parle ici d’un montant total de 40 à 45 millions d’euros, soit de quoi suffisamment énerver Base et Mobistar pour qu’ils portent l’affaire devant les tribunaux. Le groupe Proximus, dont l’État est actionnaire majoritaire, a évité cette étape: une excellente idée puisqu’à ce jour, il est le seul à avoir été remboursé. Un remboursement que le SPF confirme et justifie par "l’attente de la fin de la procédure judiciaire" dans les autres cas. Une décision qui n’est pas du goût de Mobistar et Base, le scénario d’une attaque en justice, cette fois pour "aide d’État" étant déjà évoqué en coulisses. P. 4