leading story

L'inculpé nie les faits devant la chambre des mises

La chambre des mises en accusation de Mons a analysé mardi l'appel du mandat d'arrêt confirmé par la chambre du conseil de Charleroi à l'encontre du suspect dans le dossier des tueries du Brabant. La chambre des mises se prononcera vendredi sur la libération ou non de l'individu âgé de 68 ans, maintenu en détention depuis le 13 mai. L'avocat du suspect considère que les indices sont insuffisants pour le maintenir sous les verrous malgré les devoirs complémentaires en cours. Le procureur général, Christian De Valkeneer, estime au contraire qu'il doit être maintenu en détention. Le suspect nie les faits qui lui sont reprochés. Il reconnait avoir fait des confidences s’attribuant un rôle dans les tueries - ce qui a débloqué l’enquête - mais dit à présent en susbtance avoir inventé l’histoire...