L'OMS redit sa confiance dans le vaccin d'AstraZeneca

Le Premier ministre français Jean Castex s'est fait vacciner vendredi avec le produit d'AstraZeneca dans l'espoir de rassurer ses compatriotes. ©Photo News

L'OMS a de nouveau recommandé l'utilisation du vaccin d'AstraZeneca. Plusieurs pays, dont la France, ont repris leur campagne de vaccination.

Les bénéfices associés au vaccin d'AstraZeneca contre le coronavirus l'emportent sur les risques, ont conclu vendredi les experts de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), confirmant le verdict rendu la veille par l'Agence européenne des médicaments (EMA). "Le vaccin AstraZeneca (…) continue d'avoir un profil bénéfices-risques positif, avec un énorme potentiel pour prévenir les infections et réduire les décès dans le monde entier", a indiqué le Comité consultatif mondial de la sécurité vaccinale (GACVS) de l'OMS. En outre, le vaccin n'engendrerait pas d'incidence supplémentaire de troubles de coagulation.

"Le vaccin AstraZeneca (…) continue d'avoir un profil bénéfices-risques positif, avec un énorme potentiel pour prévenir les infections et réduire les décès dans le monde entier."
Les experts de l'OMS

Une quinzaine de pays avaient suspendu l'utilisation de ce vaccin en raison d'effets secondaires, mais jeudi l'Agence européenne des médicaments l'a jugé "sûr et efficace" dans un avis très attendu, sur fond de pénurie de vaccins en Europe. Un feu vert qui n'a toutefois pas suffi à rassurer la Finlande, qui n'avait jusqu'ici pas suspendu le vaccin du laboratoire suédo-britannique, et qui a décidé vendredi d'interrompre "par précaution" l'administration du produit suite à deux cas de thromboses cérébrales.

Premiers à reprendre la campagne vaccinale, parmi d'autres, l'Italie, la France et l'Allemagne, devancent notamment l'Espagne, le Portugal et les Pays-Bas, qui recommenceront à utiliser ce vaccin la semaine prochaine. En France, le chef du gouvernement Jean Castex a donné l'exemple vendredi en recevant une première dose. La Haute autorité de santé (HAS) française avait donné son feu vert plus tôt dans la journée à la reprise "sans délai" de la vaccination avec AstraZeneca, tout en recommandant de le réserver aux personnes de 55 ans et plus.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés