leading story

La Formule 1 à l'aube d'un "New deal"

Avec la domination de Mercedes depuis trois saisons, les courses manquent de sel, ce qui pèse sur l’audience et la générosité des sponsors. Les plus petites écuries peinent à survivre. Le système de répartition des revenus leur est particulièrement défavorable.